Beau Leurre un proto sur une base Tomcat

Les 24 Heures Tout Terrain de France c’est la course d’endurance par excellence du championnat. Sur place c’est aussi l’occasion de découvrir ou de revoir de beux engins, buggys, SSV, 4×4, etc. Cette année je me suis penché sur le cas du Beau Leurre, clin d’oeil à Bowler outre Manche, qui a créé les Tomcat, Wildcat etc.

Beau Leurre : une base de Discovery

Sachez avant tout que cet engin ne date pas d’aujourd’hui. En effet il a été construit par Jean Jacques Michel de Techoland en 2004 – 2005 pour pouvoir participer au rallye Berlin Breslau 2005. Et depuis il n’a cessé de faire courses sur courses et c’est aussi pour cela que je tenais à vous le présenter. C’est assez peu commun une telle durée de vie et autant de compétitions. D’abord de l’extrême puis du rallye endurance, quel palmarès !

un disco, un def non, un Beau Leurre
en course en 2022
l’équipe Beau Leurre 2022

Notre 4×4 est bâti sur un châssis de Discovery. Par contre on garde le tablier et le pare brise d’un Defender ainsi que l’allure. C’est un Tomcat avec un empattement long de 105″ (l’empattement « standard » du Tomcat est de 100″). Un Tomcat c’est un arceau tubulaire greffé sur un châssis de Land Rover. On démonte une caisse, on installe le kit Tomcat à la place. Côté motorisation on y a vu un peu de tout, du 200tdi, 300tdi au V8.

beau leurre rallye

L’évolution ce seront les Bowler qui sont eux complètement tubulaire.

Revenons à notre Beau Leurre, lui il sera propulsé par un Td5 qui fait entre 160 et 170 ch. Lequel est accouplé avec une boîte R380 et une LT 230 avec un ratio de 1.4. Un gros échangeur provenant d’un Mitsubishi du Dakar remplace celui d’origine. Le radiateur est quant à lui passé à l’arrière. Les ponts sont récupérés sur un Defendeur avec bloc ARB. Pour la suspension on trouve 8 amortisseurs Ohlins.

pont avant de Discovery Land Rover Td5
pont de Disco Td5 avec parallélogramme de Watt
sur l’arceau, les bonbonnes pour les amortisseurs et on voit les pompes à carburant avec une de secours
de nouveles chapelles ont été faites pour permettre de doubler la suspension

L’arceau est en acier 25CD4S et a été fait par Jean Jacques Michel. Le Beau Leurre est classé en FFSA T1A et non T2 car ses portes sont plus grandes que celle d’origine du 4×4…

En 2012 il est racheté par le « Beau Leurre Time » (Beaudrillard Philippe / Derbecq William / Vanlauwe Pierre) avec pour but de faire le championnat d’endurance Tout Terrain en attendant de repartir au Breslau. Avec pour idée d’avoir une voiture peu chère et d’entretien facile. Il est passé aux normes FFSA avec sièges baquets, harnais, réservoir ATL de 120l.

siège baquet et harnais homologués
carrosserie en fibre sur l’arrière où se trouve aussi le réservoir ATL homologué 120l

Après quantité de courses, en 2018 les ponts sont changés pour des modèles de Disco Td5 qui sont plus larges et plus résistants. Les arbres de roues sont plus longs et les différentiels sont des modèles renforcés de chez Ashcroft. Il en va de même pour les joints homocinétiques et les arbres.

Le 4×4 est monté avec des pneus Toyo Open Country MT en 245 / 75/ 16, ces pneus ont une résistance exceptionnelle due à leur carcasse très très solide et à une gomme costaud.

jantes racer
Toyo OPMT

Le moteur donnant des signes de faiblesse suite aux 24 Heures du Portugal de cette année là, il est changé pour un M57 BMW 3.0l avec un couple de 480 Nm (qui équipe déjà l’autre voiture du team, le Desert Warrior). L’électronique reste simple et ce moteur développe 230ch dans cette configuration, cela permet à la boîte R380 de le supporter (il est prévu de passer sur une Winchester Gears qui est une version renforcée sous peu). Si on gagnait plus de chevaux, il y aurait un risque de casse.

le moteur M57 BMW, on voit aussi bien les bonbonnes des amortisseurs Ohlins
le radiateur est passé à l’arrière

Comme on vient de le voir la boîte reste la même tout comme le transfert, l’accortement avec le moteur M57 . se fait avec un kit Synchro Gearboxes.

simple, efficace, allégé au maximum, c’est un véhicule de course
un tableau de bord lisible
les principales commande sont accessibles, fini les fusibles désormais ce sont des disjoncteurs
des feux avec une petite casquette pour éviter d’être ébloui et les reflets
des essuies glaces et surtout des litres de lave glace pour la course

Palmarès rallye en endurance

  • 2005 : Breslau Pologne 24eme ( avec 1 scratch étape )
  • 2006 : Breslau Pologne 13eme
  • 2007 : Breslau Pologne (passeport FFSA)
  • 2008 : Breslau Pologne / Baja de France : 18eme / 24h Paris :29eme
  • 2009 : Breslau Pologne / 24h paris 39eme/ 24h Portugal :35eme
  • 2010 : Breslau Pologne
  • 2011 : 24h de Paris :37eme
  • 2012 : 6h Orleans/6h Santerre/12h Santerre :12eme/24h Paris : 47eme/24h Portugal : 45eme
  • 2013 : 24h Paris : 15eme /24h Portugal/ 6H Santerre
  • 2014 : Breslau Balkan 21eme CC /Baja Deutschland
  • 2015 : Baja Deutschland
  • 2016 : 24H Paris 30eme /Baja NL /
  • 2017 : 24H Paris 29eme/Baja NL 14eme / 6h Santerre 12eme
  • 2018 : 24h Paris 28eme /6h Bordeaux 30eme / 6h Orléans 20eme /6h Santerre 22eme/ 24h Portugal 
  • 2019 : Changement moteur M57 / Boite /Embrayage / Peinture
  • 2020 : 6h Santerre / 24h France 28e/
  • 2021 : 6h Orleans / 24H de France 33e/
  • 2022 : Fenix rally Tunisie / 6h Santerre/24h France 28e avec 18 SSV devant
2013
au coucher du soleil (2016)

Soit :

  • 15 épreuves de 24h ( France et Portugal )
  • 11 épreuves de 6h
  • 6 Breslau en Extreme et 1 en Cross country
  • 1 Fenix ( rally raid Tunisie )
  • 5 Baja ( France / Allemagne / Hollande )

2016 à Fontaine Fourches
24 Heures TT 2013
24 h tt 2013

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accueilmagazine4x44x4 en actionBeau Leurre un proto sur une base Tomcat
Quitter la version mobile