Finish Merzouga 1000 2024

Pour cette dernière spéciale de 191 km en boucle de Foum Zguid à Foum Zguid, beaucoup de roulant. Au programme des pistes parfois étroites, un peu de cailloux, bien peu de sablonneux, somme toute du traditionnel pour le Maroc.

On ne va pas non plus s’endormir car le buggy MD accuse un petit retard de l’ordre d’un quart d’heure sur le Toyota HDJ 80 de Hervé Morvan.

Les paysages traversés promettent d’être très jolis avec notamment un passage, qui devra être fait à très basse vitesse pour des raisons de sécurité, dans une petite palmeraie avec beaucoup de charme, nichée sur un petit oued au pied de collines avec des falaises abruptes, le lieu situé à une trentaine de kilomètres de Foum Zguid est magique.

Au final, c’est l’Optimus MD qui va prendre le dessus sur le Toyota avec, sur le classement final, seulement 58 secondes d’avance. Imaginez, 58 secondes sur un parcours total de 996 km de course, hors liaisons. En troisième position, on a notre vaillant équipage de vétérans du Dakar, Gilles Florin et Hervé Cotel sur buggy Cotel !

Sébastien Morales copilote #255 buggy Optimus MD 2009 catégorie Desert 1

J’ai 48 ans cette année et le tout terrain c’est une découverte pour nous. On a commencé aux Pionniers Classic en 2023 avec une voiture de location. Nous n’avions couru que 3 jours avec 3 pannes, tous les soirs on est rentré par la route. Mais on n’allait pas rester sur un échec surtout.

De suite, au retour, Philippe voulait son propre véhicule, il a cherché ce qui pourrait lui convenir fiable et performant, on a trouvé le MD, ça marche bien en suspension, en comportement, en puissance avec le LS3 V8 et en agilité.

Je n’avais aucune expérience en copilote, j’apprend encore, mais ça n’est pas facile, il faut les bons outils, les bonnes notes et même comme ça on se trompe parfois, c’est très différent d’une course sur un circuit où j’ai mes habitudes depuis 28 ans.

Le rallye raid c’est une autre approche, un autre rythme, une autre préparation et il y a aussi l’appréhension de l’accident, en endurance piste, on a plus le sentiment de sécurité. Ce qui change c’est le format sur plusieurs jours, on part de bonne heure quand même, on a de l’attente.

Sinon, sur les pistes la première journée on s’est ensablé et on a aussi crevé sinon rien d’autre à signaler.

Sur les spéciales il faut aller vite, il faut anticiper le road book, essayer de regarder la nature du sol, on peut avoir des surprises sur des dangers, et il faut se coordonner avec le pilote. S’occuper aussi des pressions des pneus, avec le sable c’est pas toujours facile. Mais heureusement que nous avons des vérins, car on s’est ensablé. On venait surtout pour faire un entraînement avec le nouveau véhicule pour le Pionniers 2024 et ça se termine très bien à notre grande surprise, on a remonté, remonté et nous arrivons premier.

Ici l’ambiance est très bien, les gens sont super sympas, l’organisation ce sont des passionnés et il y a une entraide générale, c’est agréable. On a passé une bonne semaine.

Philippe Thirion copilote #255 buggy Optimus MD 2009 catégorie Desert 1

J’ai 60 ans, j’ai fait trente ans de course auto, essentiellement circuit. On a découvert le Maroc par l’intermédiaire de raids en SSV et un ami, Gregory Florin qui nous a parlé du rallye des Pionniers et il en a tellement bien parlé que l’on s’est lancé. Nous sommes allés aux Pionniers en septembre et malgré tous les soucis que l’on a connus, on a dit que l’on allait revenir mieux armés. J’ai cherché la bonne voiture, j’ai fait le tour des spécialistes, on m’a envoyé chez MD et je pense que c’était la bonne solution.

Là, c’étaient mes premiers tours de roues en deux roues motrices sur un rallye. Ils ont été facilités par la qualité de la voiture, c’est sain, ça téléphone quand ça dérive, le format est compact et la suspension Reiger fait bien le job.

On voulait aller faire des essais pavés et Philippe Rey nous a annoncé qu’il créait le Merzouga, je lui ai dit super idée, en plus les dates étaient bonnes, donc on a dit banco.

J’ai trouvé tout très très bien, 4, 5 étapes c’est un bon format. on espère peut être quelque chose d’un peu plus long. Aller en hôtel c’est super et ne bouger que deux fois c’est bien plus facile aussi pour l’assistance. Les mécanos fatiguent moins.

On a eu des très beaux tracés avec tous types de terrain, des spéciales rapides et de paysages extraordinaires.

Le rallye raid ça va peut être aussi un peu exciter nos collègues pilotes sur circuit. Le Dakar ça me faisait rêver à la fois sur l’aventure humaine et sur l’aventure sportive.

Prochaine étape le 28 septembre 2024, rallye des Pionniers Classic.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accueilmagazine4x44x4 en actionFinish Merzouga 1000 2024
Quitter la version mobile