Finish rallye M’Hamid Express

Et nous voici au dernier jour de ce rallye M’Hamid Express édition 2024. Un final avec un départ donné traditionnellement deux par deux toutes les deux minutes. Les pilotes, galvanisés, font tout pour être devant. En effet être dans la roue de celui de devant ça signifie être dans la poussière et les dépassements en rallye raid sur les pistes étroites et dans les dunes sont parfois compliqués. Je peux vous dire qu’il y a du challenge avant la première langue de sable !

On commence donc par des dunettes et de jolis sauts sur 1km. Puis on attaque du roulant sur des pistes typées WRC. 10 km loin on rentre dans des oueds, donc c’est sablonneux avec du fesh fesh, ce sable si fin qui ressemble à de la farine et qui fait des nuages de poussières épouvantables. Cette spéciale de 90 km était très très roulante. Pas de zones dangereuses , seul danger 3 au programme. Par contre un peu de navigation avec des waypoints à aller trouver, c’est une des spécialités de Benoît.

Elle permet de gérer son classement ou de tenter de grappiller une place. Les meilleures doivent mettre une heure quinze, les premières motos une heure trente. 

Loïc Bord moto #9 KTM 300

Je suis le seul moteur deux temps engagé sur le rallye. C’est une petite moto, c’est très léger très maniable, mais je ne peux pas rivaliser avec les plus gros moteurs des autres concurrents plus puissants. La spéciale s’est bien passée, j’étais troisième au général, il fallait juste assurer. Carrément très content de cette place, je me suis engagé au dernier moment il y a deux semaines, surtout avec une 300 cm3 !

J’avais déjà fait le M’Hamid en quad et là je reviens en moto. J’apprécie le fait qu’on soit tous les jours au même endroit, ça reste convivial aussi au niveau de l’ambiance. J’adore les dunes et les pistes sableuses c’est mon dada, les cailloux comme la spéciale de mercredi c’était très difficile. Si je dois revenir et si j’ai le budget je reviendrais bien en SSV.

David Bord Laura Bord SSV Can Am X3 #136

Le rallye a mal débuté, on a eu des problèmes de pompe à essence, on a perdu pas mal de temps. A partir de mercredi ça a été mieux. On a une machine stock et malgré tout bien roulé, on est 11ème au général. J’étais déjà venu en quad et pour Laura c’est son troisième M’Hamid. C’est une super course, des belles spéciales avec tous les paysages et tous les types de terrains qu’on peut rencontrer au Maroc. Du cailloux, du sable, des oueds, des dunes, du roulant, du technique, cette diversité ça nous plaît même si on adore avant tout les dunes. Ce rallye est aussi abordable à tous les passionnés, c’est le moins cher eau Maroc je pense. On retrouve des amis, c’est familial, on aime bien.

Famille Delfino

Delphine, la mère : Semaine de merde. Qu’est ce qu’on a pas cassé ? Beaucoup de soucis sur la voiture, on a cassé moteur, cardans, ponts, direction, et puis malgré tout on repartait le matin pour montrer ce qu’on était capable de faire. Malgré ces déboires on apprécie l’entraide entre les équipes, on peut trouver des pièces chez les autres préparateurs et ça donne des coups de main. Tout le monde est agréable, souriant et détendu , du premier au dernier. Quoi qu’on en dise, le bilan est que le rallye s’est bien déroulé, pas d’accident, tout s’est bien déroulé. Ils ont été vraiment forts à gérer tous ces équipages. On revient l’année prochaine en espérant tomber sur la semaine de chance. Et je suis très fière de ma Lili, elle a sauvé l’honneur de la famille me confie t’elle en souriant.

Max, le père : Moi ça c’est bien passé, c’est une semaine de détente et de vacance … Après un Dakar où on a la pression, ici c’était cool. On était dans l’esprit rallye raid, entraide, on perd un peu de temps sur soucis mécaniques, on a aussi fait un stop d’une heure trente pour aider un véhicule qui était parti en tonneau. On a roulé à notre rythme de gentleman driver, on a tous les CP, on s’est régalé. L’orga est vraiment très bien, Benoît a réussi à faire cinq belles spéciales variées, bravo à lui. Car en tournant autour de M’Hamid c’est pas facile de trouver de la diversité. La navigation au GPS c’est la marque de fabrique du M’Hamid, c’est exotique mais on le prend tel quel. Même si ça n’est pas ce que je préfère, car on est un peu plus dans le pilotage à vue mais c’est bien pour ceux qui commencent, c’est très bien, en plus on est un peu obligé de lever le pied. Je suis content qu’il y ait de plus en plus de participants, ça fait plaisir de voir cette engouement pour la discipline. J’ai hâte d’être de retour au MSE dans 4 mois. 

Lili, la fille 19 ans : premier M’Hamid Express, j’étais très impatiente d’y participer. Ca a bien commencé, on a fait un bon prologue avec Jules Mautret. On était super fiers de nous. On a vu que ça pouvait marcher. On part 11ème sur la 1ère étape, on roule bien malgré quelques erreurs, on a pu gérer. Et à la fin, suite à une erreur de nav, on fait demi tour et on a cassé un moyeu. Le lendemain on part 24, dégoutés car on va devoir doubler pas mal de monde, tout se passe bien, navigation impeccable, Jules à l’aise au volant, on fait le scratch !

Sur l’épreuve du lendemain où on a un raid book, on ouvre la piste, jusqu’au km 80 tout va bien. Et dans un demi-tour à 20 km/h on se met sur le toit. On repart, on a deux crevaisons, on est 34. Celle d’après s’est bien passée, on a chauffé un peu, on a dû s’arrêter, mais malgré ça on termine 13éme. Et pour la dernière je me trompe dans la navigation et on perd beaucoup de temps. 

Je sais qu’on peut bien rouler, il faut que j’ai une meilleure concentration sur toute la durée de la course, j’ai besoin d’entraînement. 

L’ambiance est top, je reviendrai avec grand plaisir et enthousiasme, on s’est tous régalés je crois. Les spéciales sont magnifiques, dans les dunes c’est magique, ça donne envie de revenir.

Delphine et Max, qu’auriez-vous à dire à Lili après cette semaine riche en émotions ?

Félicitations pour ce qu’elle a fait mais au delà du résultat sportif, on l’a sentie heureuse, elle semble avoir trouvé sa voie et ce qui lui plaît, à un âge où on ne sait pas forcément quelle direction prendre. Elle nous a envoyé des petits messages nous remerciant de lui avoir permis de vivre ça, alors que nous n’y sommes pour rien, on lui propose des choses, elle les valide ou pas. C’est son choix.

On lui souhaite qu’elle s’épanouisse la dedans, mais qu’elle le fasse pour elle, pas pour nous. On sera là pour l’accompagner, la conseiller dans ses choix et ses nouvelles expériences. Nous sommes très fiers d’elle !

Lire d'autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accueilmagazine4x44x4 en actionFinish rallye M'Hamid Express
Quitter la version mobile