Jeep Grand Wagoneer

Une Jeep Grand Wagoneer ça n’est pas tous les jours qu’on la croise. J’ai eu le plaisir d’aller chez ZZ Kustom, spécialiste de la Jeep, situé près de Genève. ZZ Kustom a été créé par Stéphane et Caroline Zosso en 2007. Mais leur amour de la marque Jeep date de bien avant. On connait le couple pour leurs nombreuses participations à des rallyes, les nombreuses préparations sur des Jeeps de tous modèles modernes (JK, JL, Gladiator, etc), leur présence au Salon de Valloire mais aussi pour la qualité de restauration de Jeeps anciennes. Je vous propose donc de voir la restauration d’une Jeep Grand Wagoneer de 1988 par la division ZZ Kustom Klassik.

Historique Jeep Grand Wagoneer SJ

La culture des véhicules tout terrain existe depuis des années aux Etas Unis et Jeep s’est taillé une réputation incroyable au sortir de la guerre. Cependant, les autres grandes marques comme Ford, General Motors, ont elles aussi profité du boom des ventes pour sortir des modèles 4×4. En 1962-63, Jeep ou plutôt Willys Motors sort son modèle Wagoneer, Kaiser Jeep Corporation rachète la société (1963). Pèle mêle, dans ces années là, on peut penser à la concurrence au Ford Bronco , GMC Jimmy, Chevrolet Blazer et bien sûr des pick-ups … Revenons à notre Jeep qui, on peut le dire a été le premier grand 4×4 luxueux ou premier SUV de luxe si on veut. Cela bien avant le modèle Range Rover.

premier SUV luxe
un gigantesque coffre

D’abord Wagoneer puis rebaptisé Grand Wagoneer en 1984, toute cette génération de voiture proposait des 4×4 avec le nec plus ultra de la technologie de l’époque (suivant les finitions), une grande taille façon péniche de près de 4 730 mm de long (le châssis provient du pick up Gladiator), un confort et un luxe incroyables. La production du modèle Jeep Wagoneer SJ s’arrête en 1991.

restauration grand wagoneer

quelques articles sur des véhicules ZZ Kustom
Can Am ZZ Kustom rallye
Jeep Wrangler pick up : ZZkustom relook la JK avec un kit Teraflex
ZZ-Kustom : Jeep El Diablo

Côté équipement de notre Jeep Wagoneer de 1984, on trouve par exemple

  • sellerie cuir
  • système Selec-Trac pour passer de deux à quatre roues motrices
  • réglage des sièges électriques
  • centralisation fermeture de portes
  • réglage des rétroviseurs électrique
  • moquettes luxes et épaisses
  • vitres électriques
  • vitre du hayon électrique
  • climatisation
  • direction assistée
  • freins disques à l’avant
  • barres de toit
  • placages façon bois sur les flancs
  • jantes aluminium
un intérieur cossu et très luxueux pour l’époque
une calandre imposante
même la garniture des portières reçoit de la moquette, on a aussi la fermeture centralisée, les vitres électriques
sièges à réglage électrique
les jantes ont été tournées et polies pour leur rendre leur éclat original
barres de toit

Restauration Jeep Grand Wagoneer 1988 V8 360 ci

Ce joli Grand Wagoneer, quand il est arrivé chez ZZ Kustom, était loin d’être dans cet état, comme vous vous en doutez. L’heureux propriétaire a choisi ZZ Kustom pour la qualité des restaurations de véhicules anciens et le savoir faire dans le domaine des Jeeps. Il n’a pas hésité à venir d’Italie pour emmener son Grand Wagoneer à l’atelier.

ZZ Kustom restauration de Jeep anciennes

Cette Jeep a une vraie histoire familiale. En effet elle était à son père qui l’a eue dans les années 90. Il avait de nombreux souvenirs en compagnie du tout terrain et un réel attachement sentimental à cette voiture. Au fil du temps le 4×4 a vieilli et il était temps de lui redonner une nouvelle jeunesse pour qu’il profite encore à toute la famille. La décision est donc prise de procéder à une restauration / reconstruction globale.

Arrivé en sale état, le Grand Wagonner va sortir de l’atelier quasi plus neuf que lorsqu’il est sorti des chaînes de fabrication.

Il y a dans un premier temps un gros démontage à faire. Pas un boulon ne restera en place et notre belle voiture se voit transformer en kit. Sachez que pour le remontage final, toute la visserie sera changée.
Pour faire les choses dans les règles de l’art, la caisse est retirée et le châssis mis à nu. Il sera sablé entièrement puis passera en peinture afin de lui redonner un grand coup de neuf.

tableau de bord et compteur en miles h – km h

La caisse subira aussi le même sort avec sablage et mise en peinture. Au passage, on restaure les parties de la carrosserie qui avaient mal vieilli.

L’idée était de rester au plus proche de l’origine mais avec malgré tout une petite rehausse au niveau de la suspension.

Une fois châssis et coque restaurés, il reste encore beaucoup d’heures de travail car on va attaquer la réfection du moteur qui a été déposé.
Il s’agit ici d’un bloc V8 AMC 360, cylindrée 5.9L. Il affiche 130 000 miles au compteur et développe 144 ch pour un couple de 336Nm.

V8 amc 360 ci


Une bonne révision complète sera suivie par un changement de tous les éléments un peu hors d’âge comme :

  • le compresseur de climatisation
  • la direction assistée
  • l’alternateur
  • le radiateur
  • des durites
  • la ligne d’échappement
  • réfection du carburateur
  • le faisceau électrique
  • un réservoir tout beau tout neuf
le moteur a été entièrement révisé et le radiateur a été changé ainsi que l’alternateur, les durites, la ligne d’échappement et le réservoir
un gros filtre pour laisser le V8 respirer
nouveau réservoir

Une fois tout cela fini, direction la case peinture et nous voilà avec un moteur paré pour vivre encore des années.

On continue sur la restauration de la boîte 3 vitesses Chrysler 827. La commande de cette boîte est située au volant. La séance de démontage permettra un entretien complet que ce soit au niveau des disques, bloc hydraulique, roulements. Une fois remontée, on a une boîte en parfait état.

la commande de la boîte de vitesses trois rapports est au volant

Prochain stade les trains roulants. La encore il y a de heures de main d’oeuvre avec un démontage complet des ponts et un entretien de A à Z. On en profite pour réviser les freins et changer toutes les rotules : direction, pivot. Et on change la suspension plus haute avec une version + 5cm et des amortisseurs modernes.

suspension nouvelle avec petite rehausse 5 cm

Quant à l’intérieur il n’est pas en reste. Si on conserve la sellerie cuir dans son jus d’origine et sa belle patine, on remplace toutes les moquettes.

une mini troisième place à l’avant
banquette pullman

Après quelques mois, il ne reste plus qu’à reconstituer le puzzle. A tout remonter pièce par pièce pour avoir, en sortie d’atelier, un véhicule dans un état au top.

Rouler en Jeep Grand Wagoneer

J’avoue que pour moi c’était un première de me retrouver au volant d’un Grand Wagoneer. J’avais eu la chance au rassemblement Jeep de Chambon , il y a des années, de rouler en tant que passager mais là, je change de siège.

Première impression, déjà le côté souple moelleux et super confortable des sièges, je suis dans un canapé. Ou plutôt dans un salon, car tout, autour du conducteur, semble haut de gamme (pour l’époque), conçu pour rouler sur les longues routes droites des USA et profiter du voyage. Le volume intérieur est réellement conséquent. On se transpose facilement dans cette Amérique des année 80 et je repense aux publicités où sont présentées des familles idéales avec papa, maman, les enfants et le chien qui partent en week-end.

Contact, ça démarre sans souci et le ronronnement du V8 emplit l’habitacle. Le plaisir n’est pas que visuel et on ne peut être que charmé par le bruit du V8. On désenclenche la manette du frein à main, la main droite saisi la manette au volant de la boîte de vitesses et c’est parti.

La direction assistée et très très douce, on sent à peine le volant. Par contre il va falloir rester vigilant car le moins qu’on puisse dire, c’est que le train avant manque de précision et c’est un euphémisme. Comme Stéphane me l’a fait remarquer, avec des voitures US de conception ancienne, on voyait les acteurs toujours bouger leur volant dans les films de droite à gauche et de gauche à droite. Ca n’était pas fait pour faire croire qu’ils conduisaient, mais bel et bien car la direction est … floue. On doit ainsi mettre de l’angle à gauche et à droite pour rester en ligne. Mais quel plaisir de rouler dans cette vénérable Jeep. On se voit bien sur la route du Grand Canyon, à cruiser tranquille en profitant du paysage. C’est un 4×4 à rouler plutôt tranquille, d’ailleurs on n’a pas trop envie de bousculer le V8 comme on le ferait sur une muscle car et le faire gémir rageusement, ici c’est plus félin, comme je vous le disais, il ronronne.

Pas de tout terrain au programme car la voiture est neuve et en plus en Suisse, il est interdit de se promener en off road.

Fin du tour de manège, il est temps de rentrer au garage.

Pour plus d’informations

ZZ KUSTOM
Rte de la gare 6
1195 Bursinel
Suisse
info@zzkustom.com
www.zzkustom.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Quitter la version mobile