M’Hamid Express 2023 Spéciale 3 Chevauchée Désertique

Ce mercredi 1 février, c’est à nouveau une longue étape avec 320km. Une des spécificités du rallye M’Hamild Express, c’est la navigation qui se fait avec un GPS qui vous indique la direction du prochain point à valider. De point en point, vous progressez sur le parcours. C’est pratique, facile pour les débutants, super pour les motards qui n’ont pas à gérer un road book déroulant. 

Par contre sur une des spéciales, chaque année, en l’occurence celle du jour il est possible de la faire au road book papier, l’ancienne. Des cases, des petits dessins, des directions, des distances et c’est un bon moyen de commencer à se frotter à ce type de navigation. C’est optionnel et chacun fait comme il le sent.

Les équipages vont prendre la direction du nord est, et venir jouer dans les environs de Tafraoute, bien à l’est de Zagora. Le décor est vaste avec une sorte de plateau entouré de collines noires et d’autres recouvertes de sable qui leur donne des allures de dunes. Ce qui est bien au Maroc c’est que, même si on est au milieu de rien, il y a toujours de belles choses remplies de rien à admirer. C’est vaste, assez plat mais il faudra se méfier des zones de sable mou et de la poussière soulevée par les voitures. 

La spéciale est plus roulante avec une petite boucle au bout de 70 avec du sable, juste une dune à passer mais un vaste terrain de jeu. On traverse aussi le « cratère », un vaste cirque naturel de plusieurs kilomètres de diamètre, un monde entièrement minéral et sec, des paysages et des points de vues exceptionnels. Une passe pour y rentrer, une passe pour en sortir et la joie de découvrir un endroit magique. Puis vers l’arrivée, on retrouve des « dunettes » sans réelles difficultés.

Ils nous ont dit

Delphine Delfino Copilote #111 Can-Am

Je suis déjà venue au M’Hamid Express avec mon pilote actuel, Hugues Lacam, en 2020. Je suis revenue en 2022 copiloter Jean-Pascal Besson sur son buggy Désert One à moteur Porsche, pour ensuite partir avec lui au Dakar 2023 sur un Can Am MMP. Donc je suis juste de retour d’Arabie Saoudite. Je suis là pour le plaisir, je suis plus détendue. Parce que l’ambiance est aussi plus détendue, sur un Dakar chacun est sur sa course. Moi j’ai besoin de voir tout le monde, de discuter rallye et des problèmes qu’ils ont pu avoir. C’est un bon feeling sur le M’Hamid, Benoît est une belle personne, il essaie clairement de faire plaisir à tout le monde et de partager ce qu’il aime, son Maroc à lui. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accueilmagazine4x44x4 en actionM'Hamid Express 2023 Spéciale 3 Chevauchée Désertique
Quitter la version mobile